Turquie : 5 lieux à ne pas manquer

Turquie : 5 lieux à ne pas manquer

juin 6, 2017 1 Par Julie Carballo

Les atouts touristiques de la Turquie sont inestimables : depuis les splendides stations balnéaires de la mer Egée jusqu’aux nombreux sites antiques témoignant de la pluralité de ses civilisations, en passant par les paysages singuliers de la Cappadoce ou de Pamukkale, semblants sortis tout droits d’un autre planète et, pour point d’orgue, Istanbul, l’une des villes les plus fascinantes du monde. Savourer un thé à la menthe face à une mer d’un bleu azur, arpenter des bazars parsemés de tapis colorés, d’odeurs et de saveurs orientales, se baigner dans l’eau cristalline de criques encore sauvages, faire de la randonnée dans des steppes semi-arides sur lesquelles veillent des cimes enneigées… La Turquie offre des expériences aussi exceptionnelles que diverses. Plus on s’écarte des sentiers battus, plus on apprend à aimer ce pays et son incroyable cocktail de cultures et de traditions. Découvrez notre liste de 5 lieux à ne pas manquer lors de votre séjour !

La Cappadoce

La visite de la Cappadoce est l’un des moments forts d’un séjour en Turquie. La nature a transformé cette région en site fabuleux d’une beauté inoubliable… Situé au centre du pays, ce territoire exceptionnel est connu dans le monde entier pour ses cheminées de fée, des formations rocheuses sculptées par le temps dans la couche de tuf – de la cendre volcanique solidifiée – qui a recouvert la région. Elles tiennent leur nom d’une antique légende racontant que des fées occuperaient les lieux… Une balade dans la Cappadoce suffit à faire le plein d’images aussi inattendues qu’inoubliables, de villes souterraines et de maisons troglodytiques. Un volcan éteint, le mont Argée, domine ces étranges paysages classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Istanbul

Byzance, Constantinople, Istanbul, la ville aux plusieurs noms a aussi plusieurs visages. Moderne et historique, laïque et religieuse, calme et animée : la définir relève presque du défi… Pour ne pas faire les choses à moitié, débutez la visite par la basilique Sainte-Sophie, symbole de la ville qui fut un temps transformée en mosquée avant de devenir un musée. Echappez-vous ensuite en bateau pour une croisière sur le célèbre Bosphore de la capitale turque, avant d’aller chiner quelques souvenirs au grand bazar. La suite, c’est à vous de l’écrire car la belle Istanbul se découvre à pied et défit les règles du tourisme de masse : chacun y réalise son propre parcours… Bonne visite.

Les plages de Bodrum

Célèbre station balnéaire du sud-ouest de la Turquie , Bodrum a acquis en quelques années le statut de destination la plus en vogue du pays. Elle est surtout fréquentée par la bourgeoisie stambouliote et des touristes à la recherche de plages de rêve. Autour de la ville, on compte de nombreux spots de choix pour les adeptes de bronzette parmi lesquels Gumbert et ses eaux calmes, parfaites pour les amoureux de planche à voile, Bitez, réputée pour ses eaux tièdes et paisibles, idéales pour une baignade en famille ou encore Ortakentet et son ambiance atypique.

Le centre historique d’Antalya

Enclavée entre une muraille fortifiée et les deux grands boulevards de la ville, le centre historique d’Antalya est pavé de maisons ottomanes du XVIIIème siècle aux façades blanchies et au charme fou. La plupart de ces habitations renferment des patios fleuris de jasmins, d’orangers ou de cyprès. Si vous avez la chance d’y séjourner, rendez-vous sur la place de la tour de l’Horloge pour découvrir le symbole d’Antalya : le minaret de mosquée Yivli. Ce superbe édifice construit au XIIIème siècle dépasse 35 mètres de hauteur et est visible de n’importe quel endroit de la ville. Plus loin, la porte d’Hadrien, un arc de triomphe en marbre blanc édifié lorsque l’empereur romain Hadrien vint à Antalya en l’an 130 après J.C., vous attend. En haut de la tour de guet voisine, vous aurez un beau point de vue sur les toits de la ville et la baie d’Antalya.

Le site antique de Hierapolis et les cascades de Pamukkale

Fondée au IIe siècle av. J.-C, la cité antique de Hiérapolis domine la plaine de Pamukkale, une région composée de sources chargées de calcite dessinant un paysage irréel fait de forêts minérales, de cascades pétrifiées et d’une succession de vasques en gradins. Le site abrite les ruines d’établissements thermaux, de temples et d’autres monuments grecs. Les concrétions de calcaire blanc de Pamukkale, le château de coton en turc, sont l’un des symboles touristiques de la Turquie. Réputées pour leurs vertus curatives, ces cascades se trouve à 20 kilomètres au nord de Denizli. Les deux sites sont inscrits depuis 1988 sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

Cliquez ici pour rejoindre Evasions Secrètes et économisez jusqu’à 70% sur des hôtels de luxe en Turquie.